Chanteuse, clarinettiste et comédienne, Yvonne Maria Tondolo s'est formée en Suisse et à Paris. Parallèlement à ses études supérieures de clarinette et sa formation théâtrale, elle obtient un certificat de chant jazz (EJMA) ainsi qu'un certificat de chant lyrique au Conservatoire de Neuchâtel.

L'élaboration complète du cd «Canto», dans le cadre d'un travail de fin d'études, lui permet de toucher à l'univers passionnant de la composition. Son expérience scénique et en studio grandissent avec les groupes de musique «Moonraisers» (reaggae), «Yvostellka» (musiques d'Europe de l'Est et Klezmer), puis «NGF» (gospel): concerts à l'Olympia puis au Zénith de Paris (2008).

En 2006, elle part à Paris étudier la comédie musicale à l'AICOM, sous la direction de P.-Y. Duchesne. Elle joue le rôle de Mme Frank dans «Anne, un journal musical» au Café de la Gare. Elle participe au festival des Musicals en 2007 et 2008 dans «Révolution» et «L'Homme qui rit» de J. Salvia et L.-A. Vidal. Elle poursuit ses études d'art dramatique sein de l'Académie d'Oscar Sisto en 2007-2008. Elle joue des scènes du Théâtre antique au Comédia de Paris. La même année, elle enregistre les choeurs de «Cats» et du «Fantôme de l'Opéra» pour le festival de Fromentine. En 2009, elle prête sa voix à « Hello, Mister Shakespeare » de Michel Frantz.

On la voit jouer dans diverses comédies musicales à Paris. Elle interprète le rôle de la maman dans «Le Prince et le Pauvre» de J. Salvia et L.-A. Vidal, notamment au Trianon. A cette occasion, elle travaille avec Pierre Reggiani. Puis elle joue une diva dans « Tête d'oeuf » de L.Tardieu. En 2009, elle joue de nombreux rôles de l'ensemble dans « Les Misérables » à Beaulieu (Lausanne), mis en scène par Gérard Demierre. Récemment, elle s'est produite dans « Coups de foudre » de G.Lorens et J.-B. Arnal, au Vingtième Théâtre/Paris.

Yvonne Tondolo

  • facebook